Histoire


Hilarion de Gaza, hilarionPatriarche des moines de Palestine, il serait né à Gaza vers 295. Sa vie nous est connue grâce à la “ Vita Hilarionis ” de saint Jérôme. Après des études à Alexandrie, il se retira dans le désert de Palestine. Sa renommée provoqua bientôt un afflux continuel de pèlerins, au point de le pousser à s’enfuir.

La seconde partie de sa vie n’est qu’une perpétuelle errance entre l’Égypte, la Sicile, la Dalmatie et Chypre. Il serait mort dans cette île vers 371.

Son culte fut diffusé en Calabre par les moines provenant d’Orient. Il est patron de Caulonia depuis le XVIIème siècle. Sa fête se célèbre le 21 octobre.

L’ermitage Saint-Hilarion

L’ermitage Saint-Hilarion (Sant’Ilarione) se trouve dans le sud de l’Italie, en Calabre, dans le diocèse de Locri-Gerace.
fredericIl est habité depuis avril 2003 par Frédéric, un français devenu ermite de l’Église locale grâce à l’appui de celui qui était alors l’évêque du lieu, le P. GianCarlo Bregantini.

L’ermitage Saint-Hilarion n’est pas un centre d’exercices spirituels ni un lieu de vacances mais un espace où partager le quotidien de celui qui y habite, dans la recherche de Dieu et l’amitié fraternelle.

solitudeNotre solitude est «essentielle» autant que notre être en relation. La solitude met à l’épreuve la force de notre désir (vœu) de rechercher et d’accomplir la volonté de Dieu.

Bien qu’elle réponde à un besoin profond du cœur humain, la communauté n’est pas un dû : elle est pure grâce de Dieu. Tous ceux qui se croisent à Saint-Hilarion sont appelés à bâtir pour le temps de leur séjour une petite fraternité qui soit une parabole du Royaume.